Haut parleur gamme SE PMC
PMC : la gamme SE
20 septembre 2017
Thorens TD 170
7 octobre 2017

PMC Amplificateur intégré COR

Article de Lionel Schmitt du 3 juillet 2017 :

Spécificités Techniques

Watt

Unité de mesure en tension de la puissance d’un amplificateur. Pour mémoire, on retiendra que la puissance en Watt P est calculée est faisant le produit de la tension U (en Volts) par le courant I (en Ampères) : P = U x I

Rapport signal / bruit

Mesurée en décibels (dB), le rapport signal / bruit indique l’écart de niveau qui existe entre un signal d’amplitude maximale et le bruit de fond généré par les circuits de l’amplificateur ou de la source. Plus le rapport signal/bruit est élevé, plus le bruit de fond est faible, qui traduit un silence de fonctionnement qui met en valeur les signaux de faible intensité.

Distorsion

Altération ou déformation du signal provoquée par un élément de la chaîne de transmission. Elle est de plusieurs ordres : les distorsions harmoniques et d`intermodulation sont les principales altérations rencontrées en Haute Fidélité.

Classe A

Un amplificateur qui fonctionne en Classe A met en oeuvre des transistors ou tubes polarisés par un courant de forte intensité, mais génère un rendement faible. Cela induit une puissance relativement modérée, une sollicitation importante en courant, et un échauffement des composants électroniques. Sur le plan musical, un gain réel est observé sur les transitoires et les très faibles signaux, qui se traduit par une très grande finesse d’écoute.

Bande passante

Il s’agit d’une gamme des fréquences de la plus grave à la plus aigüe, reproduites par un système acoustique, et mesurée en hertz (voir Hertz).

Conclusion sur l’amplificateur intégré COR:

PMC nous avait jusqu’ici « habitué » à des enceintes acoustiques. En ce milieu d’année, le constructeur Anglais crée l’évènement en dévoilant un amplificateur intégré. Et quel amplificateur ! Avec une corde de plus à son arc, PMC se distingue avec le modèle COR entièrement à transistors fonctionnant en classe AB.

Ce modèle taillé dans un bloc d’aluminium a fait l’objet de toutes les attentions avec des composants sélectionnés, voir réalisés, spécialement pour lui. Le constructeur n’hésite pas à insister sur l’absence total de compromis, mais….n’en dit pas plus.

Ses possibilités sont très complètes, et chaque fonction est pilotable via une télécommande taillée, elle aussi, dans un lingot d’aluminium extrudé. On retiendra, entre autres, un réglage de balance, et deux réglages de tonalité graves et aigus. Le look est d’une grande originalité et on sera surpris par les réglages par curseurs très à la mode dans les années 70.

Outre les 4 bornes HP qui acceptent les fourches, le fil nu, les fiches bananes, on dénombre cinq entrées haut niveau dont quatre en mode RCA et une en mode XLR, plus 1 entrée « directe » (bypass) et 1 sortie pour un bloc de puissance externe. Une sortie casque au format jack 6,35 intégrée à la façade avant fait partie de l’arsenal des possibilités offertes par cet amplificateur très complet.

Caractéristiques techniques :

– Puissance : 2 x 95 watts / 8 ohms, 2 x 140 watts / 4 ohms, – Bande passante : 20Hz – 20kHz +0/-0.2dB & 5Hz – 80kHz +0/-1dB, – Taux de distorsion : 0,001% à 1kHz, – Rapport signal / bruit : < 101 dB.

PMC rompt aussi avec les « usages » du moment en signalant que ce modèle n’intègre aucune section de conversion N/A. Faut-il le regretter ? à vous de juger. Pour PMC, seule la qualité musicale prédomine.